Accueil > RENCONTRE COUGAR >

Cuckolding et domination : jusqu’où va la limite ?

Bonne nouvelle pour les amateurs de sexe BDSM. Le candaulisme ne s’arrête pas qu’à regarder son partenaire baiser avec un inconnu. On peut encore apporter à leurs ébats, des pratiques érotiques sur lesquelles on fantasme. Bondage, domination, sadomasochisme, etc. Qu’est-ce que le cuckolding a-t-il à vous offrir en matière de BDSM ? Jusqu’où pouvez-vous aller ?

Que sait-on du cuckolding ?

Le cuckolding n’est pas seulement un plan de baise à plusieurs où la femme se fait bouffer la chatte par son amant devant son mari cocu. Le cuckolding, c’est aussi une partie de jambes en l’air où désirs, punitions et humiliations s’articulent pour intensifier la relation qu’entretiennent les personnes. Contrairement au candaulisme dans lequel le partenaire cocu se contente de regarder ou de se faire narrer la baise, il devient un personnage actif dans le cuckolding. Cette pratique extrême du candaulisme repose sur des scènes de sadomasochisme dans lesquelles le mari joue généralement le rôle de dominé.

Les amants peuvent lui demander de se livrer à des actions humiliantes comme porter une cage de chasteté, se faire fouetter pour obéir aux ordres, en quelque sorte devenir le jouet de leur scène de BDSM. Et il y prend goût lui-même. Il adore ça. Les relations qu’entretiennent les couples candaulistes peuvent parfois aller au-delà des pratiques érotiques habituelles. L’essentiel, c’est que leurs vies sexuelles ne sont pas limitées et qu’avec le cuckolding, ils apprennent à donner vie à leurs fantasmes ensemble. Toutes les aventures sont permises du moment que le couple s’y plait.

Quelles pratiques du BDSM trouve-t-on dans le cuckolding ?

On dit que le mot cuckolding tire son origine de cuckoo, par allusion à l’oiseau coucou qui pond ses œufs dans les nids d’autres oiseaux. L’image est la même dans la pratique sexuelle où la hotwife est censée tromper son mari. Quitte à le faire en sa présence ou en son absence, c’est ce dernier qui l’encourage pour diverses raisons. Alors, vous vous figurez bien que s’il apprécie se faire attacher, se faire couvrir de bouse ou uriner dessus, ou quelque autre fétichisme sexuel qui l’excite souvent, il aimera aussi le refaire dans un plan à trois.

Généralement, dans le cuckolding, les rôles de dominant et de dominé se tiennent respectivement par les amants et le mari cocu. Mais il peut aussi en être autrement. L’amant peut aussi soumettre la hotwife. Les scénarios dépendent de ce que demandent les couples. Alors quelles pratiques du BDSM trouve-t-on dans le BDSM ! Tous les fantasmes sont possibles. L’épouse qui se fait enchaîner et doit offrir la gorge profonde pour une pipe, le dominateur qui prend l’amante dans une levrette qui laisse le mari envieux, pieds et poings liés, les yeux suppliant et la main aux couilles.


ARTICLES SIMILAIRES